File: bootparam.7

package info (click to toggle)
manpages-fr 0.9.3-1
  • links: PTS
  • area: main
  • in suites: woody
  • size: 7,052 kB
  • ctags: 4
  • sloc: makefile: 58; sh: 8
file content (1248 lines) | stat: -rw-r--r-- 47,354 bytes parent folder | download
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
427
428
429
430
431
432
433
434
435
436
437
438
439
440
441
442
443
444
445
446
447
448
449
450
451
452
453
454
455
456
457
458
459
460
461
462
463
464
465
466
467
468
469
470
471
472
473
474
475
476
477
478
479
480
481
482
483
484
485
486
487
488
489
490
491
492
493
494
495
496
497
498
499
500
501
502
503
504
505
506
507
508
509
510
511
512
513
514
515
516
517
518
519
520
521
522
523
524
525
526
527
528
529
530
531
532
533
534
535
536
537
538
539
540
541
542
543
544
545
546
547
548
549
550
551
552
553
554
555
556
557
558
559
560
561
562
563
564
565
566
567
568
569
570
571
572
573
574
575
576
577
578
579
580
581
582
583
584
585
586
587
588
589
590
591
592
593
594
595
596
597
598
599
600
601
602
603
604
605
606
607
608
609
610
611
612
613
614
615
616
617
618
619
620
621
622
623
624
625
626
627
628
629
630
631
632
633
634
635
636
637
638
639
640
641
642
643
644
645
646
647
648
649
650
651
652
653
654
655
656
657
658
659
660
661
662
663
664
665
666
667
668
669
670
671
672
673
674
675
676
677
678
679
680
681
682
683
684
685
686
687
688
689
690
691
692
693
694
695
696
697
698
699
700
701
702
703
704
705
706
707
708
709
710
711
712
713
714
715
716
717
718
719
720
721
722
723
724
725
726
727
728
729
730
731
732
733
734
735
736
737
738
739
740
741
742
743
744
745
746
747
748
749
750
751
752
753
754
755
756
757
758
759
760
761
762
763
764
765
766
767
768
769
770
771
772
773
774
775
776
777
778
779
780
781
782
783
784
785
786
787
788
789
790
791
792
793
794
795
796
797
798
799
800
801
802
803
804
805
806
807
808
809
810
811
812
813
814
815
816
817
818
819
820
821
822
823
824
825
826
827
828
829
830
831
832
833
834
835
836
837
838
839
840
841
842
843
844
845
846
847
848
849
850
851
852
853
854
855
856
857
858
859
860
861
862
863
864
865
866
867
868
869
870
871
872
873
874
875
876
877
878
879
880
881
882
883
884
885
886
887
888
889
890
891
892
893
894
895
896
897
898
899
900
901
902
903
904
905
906
907
908
909
910
911
912
913
914
915
916
917
918
919
920
921
922
923
924
925
926
927
928
929
930
931
932
933
934
935
936
937
938
939
940
941
942
943
944
945
946
947
948
949
950
951
952
953
954
955
956
957
958
959
960
961
962
963
964
965
966
967
968
969
970
971
972
973
974
975
976
977
978
979
980
981
982
983
984
985
986
987
988
989
990
991
992
993
994
995
996
997
998
999
1000
1001
1002
1003
1004
1005
1006
1007
1008
1009
1010
1011
1012
1013
1014
1015
1016
1017
1018
1019
1020
1021
1022
1023
1024
1025
1026
1027
1028
1029
1030
1031
1032
1033
1034
1035
1036
1037
1038
1039
1040
1041
1042
1043
1044
1045
1046
1047
1048
1049
1050
1051
1052
1053
1054
1055
1056
1057
1058
1059
1060
1061
1062
1063
1064
1065
1066
1067
1068
1069
1070
1071
1072
1073
1074
1075
1076
1077
1078
1079
1080
1081
1082
1083
1084
1085
1086
1087
1088
1089
1090
1091
1092
1093
1094
1095
1096
1097
1098
1099
1100
1101
1102
1103
1104
1105
1106
1107
1108
1109
1110
1111
1112
1113
1114
1115
1116
1117
1118
1119
1120
1121
1122
1123
1124
1125
1126
1127
1128
1129
1130
1131
1132
1133
1134
1135
1136
1137
1138
1139
1140
1141
1142
1143
1144
1145
1146
1147
1148
1149
1150
1151
1152
1153
1154
1155
1156
1157
1158
1159
1160
1161
1162
1163
1164
1165
1166
1167
1168
1169
1170
1171
1172
1173
1174
1175
1176
1177
1178
1179
1180
1181
1182
1183
1184
1185
1186
1187
1188
1189
1190
1191
1192
1193
1194
1195
1196
1197
1198
1199
1200
1201
1202
1203
1204
1205
1206
1207
1208
1209
1210
1211
1212
1213
1214
1215
1216
1217
1218
1219
1220
1221
1222
1223
1224
1225
1226
1227
1228
1229
1230
1231
1232
1233
1234
1235
1236
1237
1238
1239
1240
1241
1242
1243
1244
1245
1246
1247
1248
.\" Copyright (c) 1995 Paul Gortmaker
.\"
.\" This is free documentation; you can redistribute it and/or
.\" modify it under the terms of the GNU General Public License as
.\" published by the Free Software Foundation; either version 2 of
.\" the License, or (at your option) any later version.
.\"
.\" The GNU General Public License's references to "object code"
.\" and "executables" are to be interpreted as the output of any
.\" document formatting or typesetting system, including
.\" intermediate and printed output.
.\"
.\" This manual is distributed in the hope that it will be useful,
.\" but WITHOUT ANY WARRANTY; without even the implied warranty of
.\" MERCHANTABILITY or FITNESS FOR A PARTICULAR PURPOSE.  See the
.\" GNU General Public License for more details.
.\"
.\" You should have received a copy of the GNU General Public
.\" License along with this manual; if not, write to the Free
.\" Software Foundation, Inc., 675 Mass Ave, Cambridge, MA 02139,
.\" USA.
.\"
.\" This man page written 950814 by aeb, based on Paul Gortmaker's HOWTO
.\" (dated v1.0.1, 15/08/95).
.\"
.\"
.\" Traduction 20/10/1996 par Christophe Blaess (ccb@club-internet.fr)
.\"	mise a jour 25/01/97
.\"
.\" Mise � jour 06/06/2001 - LDP-man-pages-1.36
.TH BOOTPARAM 7 "6 juin 2001" "Linux 2.1.21" "Manuel de l'administrateur Linux" 
.SH NOM
bootparam \- Introduction aux param�tres de d�marrage du noyau Linux.
.SH DESCRIPTION
Le noyau Linux accepte un certain nombre d'options en ligne de commande, aussi
appel�es param�tres de d�marrage, au moment o� il est charg�. En g�n�ral ceci est
utilis� principalement pour fournir au noyau des informations sur les param�tres
mat�riels, qu'il serait incapable de d�terminer seul, ou pour �viter/remplacer
les valeurs qu'il d�tecterait normalement.

Quand le noyau est d�marre directement par le BIOS (par exemple depuis une
disquette sur laquelle le noyau a �t� copi� en utilisant `cp zImage /dev/fd0'),
il n'y a pas de possibilit�s de pr�ciser des param�tres.
Aussi, afin de tirer parti de ces possibilit�s, vous devez utiliser un chargeur
capable de transmettre les options, comme Lilo ou loadlin.
Pour un petit nombre de param�tres, on peut �galement modifier l'image du noyau
elle\-m�me, en utilisant 
.BR rdev (8).

Le programme LILO (LInux LOader) �crit par Werner Almesberger est le plus largement
utilis�. Il permet de d�marrer des noyaux divers, et de m�moriser la configuration
dans un fichier de texte.(Voir
.BR lilo (8)
et
.BR lilo.conf (5).)
LILO peut d�marrer DOS, OS/2 Linux, FreeBSD, etc..., et est assez souple d'emploi.

L'autre chargeur classique de Linux est `LoadLin', un programme DOS, qui peut
d�marrer un noyau Linux depuis une session DOS (avec des arguments de d�marrage)
� condition que certaines ressources soient disponibles.
Ceci est tr�s utile pour les personnes d�sireuses de lancer Linux depuis le DOS.

LoadLin est �galement particuli�rement utile s'il y a des p�riph�riques qui
n�cessitent un driver DOS pour placer le mat�riel dans un �tat donn�.
Un exemple classique est celui des cartes sonores `Compatibles SoundBlaster'
qui ont besoin d'un driver DOS pour manipuler des registres exotiques afin
de placer la carte dans un mode compatible SB. D�marrer le DOS pour initialiser
la carte avec le driver en question, puis charger Linux depuis le prompt du
DOS avec LoadLin �vitera la reinitialisation de la carte au red�marrage.

.SH  "LISTE D'ARGUMENTS"

La ligne de commande du noyau est consid�r�e comme une liste
de cha�nes de caract�res (les arguments) s�par�es par des
espaces. 

La plupart des arguments de d�marrages ont la forme suivante :
.IP
nom[=valeur_1][,valeur_2]...[,valeur_10]
.LP
o� `nom' est un mot\-cl� unique utilis� pour identifier la partie du noyau � laquelle
les valeurs (�ventuelles) sont associ�es. 

Les arguments multiples sont pr�sent�s les uns apr�s les autres, s�par�s par des
espaces, avec le format ci\-dessus. Notez que la limite � 10 valeurs
est r�elle, le code actuel n'en accepte pas plus.
(N�anmoins, vous pouvez r�\-utiliser le m�me mot\-cl� avec jusqu'� 10
param�tres suppl�mentaires dans certaines situations inhabituelles,
en esp�rant que la fonction d'initialisation les supportera).

La plupart du traitement a lieu dans 
.IR linux/init/main.c .  
Tout d'abord le noyau v�rifie si l'argument est l'un des mots\-cl�s
.BR "root=" , "nfsroot=" , "nfsaddrs=" , "ro" , "rw" , "debug" ", ou " "init" .  
La signification de ces options est donn�e plus bas.

Ensuite il parcourt une liste de fonctions d'initialisation (contenue dans la
table bootsetups) pour v�rifier si la cha�ne de l'argument sp�cifi�e (par exemple `foo')
est associ�e avec une fonction d'initialisation (`foo_setup()') pour un p�riph�rique
ou une partie du noyau. Si l'on transmet la ligne foo=3,4,5,6 alors le noyau cherchera
dans la table bootsetups si `foo' est enregistr�. S'il l'est, le noyau appellera
la fonction associ�e � `foo' (foo_setup()) en lui passant les arguments 3, 4, 5 et 6
donn�s sur la ligne de commande.

Tout ce qui est de la forme `foo=bar' et qui ne concerne pas une fonction 
d'initialisation est interpr�t� comme une variable d'environnement � fixer. Un
exemple (utile ?) serait l'utilisation de `TERM=vt100' comme argument de d�marrage.

Les arguments restants, qui n'ont pas �t� intercept�s par le noyau, et qui ne sont
pas interpret�s comme des variables d'environnement, seront pass�s au processus
numero un, habituellement \fBinit\fP. L'argument le plus courant dans ce cas
est `single' qui indique � \fBinit\fP de d�marrer en mode mono\-utilisateur,
sans lancer les d�mons.
Regardez la page de manuel de la version d'init install� sur votre syst�me pour
conna�tre les arguments qu'il accepte.

.SH "ARGUMENTS G�N�RAUX NON SP�CIFIQUES � UN P�RIPH�RIQUE"

.SS "`init=...'"
Ceci fournit une commande initiale � faire ex�cuter par le noyau.
Si ce param�tre n'est pas fourni, ou est introuvable, le noyau
essaiera successivement :
.IR /etc/init ,
.IR /bin/init ,
.IR /sbin/init ,
.IR /bin/sh
et paniquera si tout cela �choue.

.SS "`nfsaddrs=...'"
Ceci permet de fournir une adresse de d�marrage nfs. Cette adresse
est utilis�e en cas de d�marrage depuis un r�seau.

.SS "`nfsroot=...'"

Ceci indique le nom nfs de la racine. Si cette cha�ne ne commence
ni par '/' ni par ',' ni par un chiffre, elle est alors pr�fix�e
automatiquement par `/tftpboot/'.
Ceci est utilis� en cas de d�marrage depuis un r�seau.

.SS  "`no387'"

(Uniquement si la constante CONFIG_BUGi386 est d�finie.)
Certains coprocesseurs i387 ont des bugs qui apparaisssent en mode prot�g� 32 bits.
par exemple, les premiers ULSI-387 bloquaient le syst�me durant l'ex�cution des
op�rations en virgule flottante.
Si l'argument `no387' est indiqu�, Linux ignore le coprocesseur arithm�tique m�me
s'il en d�tecte un. Bien s�r, le noyau doit �tre compil� avec l'option d'�mulation
math�matique.

.SS "`no-hlt'"

(Uniquement si la constante CONFIG_BUGi386 est d�finie.)
Certaines puces i486DX-100 anciennes ont un probl�me avec l'instruction `hlt', en
ceci qu'elle ne pouvaient pas reprendre fiablement le cours des op�rations apr�s
l'utilisation de `hlt'. L'option `no-hlt' indique � Linux d'utiliser une boucle
infinie quand il n'a rien � faire et de ne pas arr�ter le CPU. 

.SS "`root=...'"

Cet argument indique au noyau quel p�riph�rique doit �tre utilis� comme syst�me
de fichiers racine pendant le d�marrage. La configuration par d�faut est d�termin�e
lors de la compilation du noyau, et est g�n�ralement �gale � la racine du syst�me
de fichiers utilise lors de la compilation.
Pour surcharger cette valeur, et s�lectionner par exemple le second lecteur de
disquette, on utilisera `root=/dev/fd1'. (le p�riph�rique racine peut �galement
�tre configur� en utilisant
.BR rdev (8).)

Le p�riph�rique racine peut �tre sp�cifi� de mani�re symbolique ou num�rique.
Une sp�cification symbolique a la forme /dev/XXYN, o� XX d�signe un type de
p�riph�rique (`hd' pour un disque dur compatible ST-506, avec Y dans l'intervalle
`a'-`d'; `sd' pour un disque compatible SCSI, avec Y dans `a'-`e';
`ad' pour un disque Atari ACSI, avec Y dans `a'-`e',
`ez' pour un disque amovible EZ135 sur le port parall�le, avec Y=`a',
`xd' pour un disque compatible XT, Y �tant `a' ou `b'; `fd' pour
un lecteur de disquette, Y �tant le numero - fd0 serait
DOS `A:', et fd1 `B:'), Y la lettre ou le num�ro du
lecteur, et N le num�ro (en d�cimal) de la partition (absent pour les disquettes).
Les noyaux r�cents autorisent de nombreux autres types de p�riph�riques
principalement pour les CD-ROMs: nfs, ram, scd, mcd, cdu535, aztcd, cm206cd,
gscd, sbpcd, sonycd, bpcd.
(Le type nfs indique un boot sur r�seau, et ram se rapporte � un disque
virtuel en m�moire).

Notez bien que cela n'a rien � voir avec la d�signation des p�riph�riques dans
le syst�me de fichiers, le prefixe `/dev/' est purement conventionnel.

La sp�cification num�rique, plus compliqu�e et moins portable, du p�riph�rique 
racine en utilisant les num�ros majeur/mineur est �galement accept�e.
(par exemple /dev/sda3 a pour nombres majeur 8, mineur 3, et peut donc �tre 
mentionn� ainsi : `root=0x803'.)

.SS "`ro' et `rw'"

L'option `ro' indique au noyau de monter le syst�me de fichiers racine en lecture
seule (read\-only), ainsi les programmes de v�rification de la coh�rence du
syst�me de fichiers pourront travailler su un syst�me au repos.
Aucun processus ne peut �crire sur le syst�me de fichiers en question jusqu'�
ce qu'il soit remont� en lecture/�criture (Read/Write), avec un
`mount -w -n -o remount /'.
(Voir
.BR mount (8).)

L'option `rw' indique au noyau de monter le syst�me de fichiers racine en
lecture/�criture. C'est l'option par d�faut.

Le choix entre lecture\-seule et lecture/�criture peut aussi �tre fix� avec
.BR rdev (8).

.SS "`reserve=...'"

Cet argument permet de prot�ger une zone de ports d'entr�es/sorties de l'auto\-d�tection.
La forme de l'option est :
.IP
.BI reserve= base_IO,longueur[,base_IO,longueur]...
.LP
Dans certaines machines il peut �tre n�cessaire d'emp�cher les drivers de rechercher
des p�riph�riques dans des r�gions sp�cifiques. En effet, certains mat�riels peuvent
mal r�agir � l'auto\-d�tection, ou seraient mal reconnus.

L'option reserve indique une zone de ports d'entr�es/sorties qu'il ne faut pas
examiner. Un driver de p�riph�rique n'utilisera pas une region r�serv�e, � moins
qu'une autre option le lui indique explicitement. 

Par exemple, la ligne de commande
.IP
reserve=0x300,32  blah=0x300
.LP
emp�che tous les drivers, sauf `blah' d'examiner 0x300-0x31F.

.SS "`mem=...'"

L'appel BIOS, d�fini dans les sp�cifications du PC, qui indique la quantit� de 
m�moire install�e n'est pr�vu que pour la d�tection de 64 Mo au plus.
Linux utilise cet appel BIOS pendant le d�marrage pour obtenir la quantit� de
m�moire install�e. SI vous avez plus de 64 Mo, vous devez utiliser cet argument
de d�marrage pour indiquer au noyau la valeur exacte.
Cette valeur est fournie en d�cimal ou en h�xad�cimal (pr�fixe 0x), et
les suffixes `k' (kilo\-octets) ou `M' (m�ga\-octets) peuvent �tre
utilis�s.
Voici un extrait d'une note de Linus sur l'utilisation du param�tre `mem=' :

\&``Le noyau acceptera n'importe quelle valeur fournie pour le param�tre `mem=xx' 
et s'il s'av�re que vous lui avez menti, il va se planter horriblement t�t ou tard.
Ce param�tre indique la plus haute adresse m�moire accessible, ainsi
\&`mem=0x1000000' signifie que vous avez 16 Mo de RAM par exemple. Pour une machine
avec 96 Mo cela deviendrait `mem=0x6000000'.

NOTE NOTE NOTE: certaines machines peuvent utiliser le sommet de la m�moire pour
cacher le BIOS ou n'importe quoi d'autre, aussi vous ne pourrez pas adresser les
96 Mo en entier. L'inverse est aussi vrai, certaines cartes m�res vont projeter
la m�moire physique recouverte par le BIOS juste au\-dessus de la m�moire
accessible, auquel cas vous auriez acces � 96Mo + 384ko par exemple.  
Si vous faites croire a Linux qu'il dispose de plus de m�moire que ce qu'il
a en r�alite, des sales trucs vont se produire : peut\-�tre pas tout de suite,
mais plus tard � coup s�r.''

.SS "`panic=N'"
Par d�faut, le noyau ne red�marrera pas automatiquement apr�s un
cas de panique, mais cette option permet d'indiquer un d�lai (en seconde)
entre la panique, et le red�marrage automatique.
Ce d�lai peut �galement �tre configur� en 
utilisant "echo N > /proc/sys/kernel/panic".

.SS "`reboot=[warm|cold][,[bios|hard]]'"
(Uniquement si la constante CONFIG_BUGi386 est d�finie.)
Depuis le noyau 2.0.22, \fBreboot\fP(2) effectue par d�faut un red�marrage � froid.
Certains ont demand� la restauration de l'ancienne valeur par d�faut
`reboot=warm'. Un red�marrage � froid peut �tre n�cessaire pour r�initialiser
certains p�riph�riques, mais risque de d�truire des donn�es pr�sentes dans
le cache disque. Un red�marrage � chaud peut �tre plus rapide.
Par d�faut, le red�marrage est effectu� mat�riellement (hard) en demandant
au contr�leur de clavier de baisser le niveau de la ligne reset. Il existe
toutefois des cartes m�res o� cela ne fonctionne pas, l'option `reboot=bios'
permet alors de red�marrer de mani�re logicielle, en appelant le BIOS.

.SS "`nosmp'" et "`maxcpus=N'"

(Seulement si la constante __SMP__ est d�finie.)
L'option `nosmp' ou `maxcpus=0' emp�che totalement l'activation du mode SMP.
Une option `maxcpus=N' limite le nombre maximum de CPU activ�s en mode SMP.



.SH ARGUMENTS DE D�MARRAGE POUR LES D�VELOPPEURS DU NOYAU

.SS "`debug'"

Les messages du noyau sont manipul�s par le d�mon de journalisation klogd,
ainsi ils peuvent �tre stock�s sur disque. Les messages disposant d'une
priorite sup�rieure � la valeur
.I console_loglevel
sont aussi affich�s sur la console (Voir <linux/kernel.h>.). Par d�faut,
cette variable est positionn�e pour journaliser tout ce qui est plus 
important que les messages de d�bugging. Cet argument de d�marrage indiquera
au noyau d'afficher �galement les messages de la priorit� DEBUG.
Le niveau de la console peut aussi �tre modifi� pendant l'ex�cution, avec une
option de klogd. Voir
.BR klogd (8).

.SS "`profile=N'"

Il est possible d'activer les fonctions de suivi du noyau si l'on
d�sire s'assurer de l'emplacement o� le noyau consomme ses cycles CPU.
Le suivi est activ� en remplissant la variable
.I prof_shift
avec une valeur non-nulle.
Ceci peut �tre effectu� soit en d�finissant la constante CONFIG_PROFILE durant
la compilation, soit en indiquant l'option `profile=' au d�marrage.
La valeur re�ue par la variable
.I prof_shift
sera N s'il est fourni, ou CONFIG_PROFILE_SHIFT si cette variable existe
ou 2 par d�faut. La signification de la variable correspond � la
finesse du suivi. A chaque top d'horloge, si le syst�me ex�cute
du code du noyau, un compteur est incr�ment� :
.IP
profile[adresse >> prof_shift]++;
.LP
Les informations brutes concernant le suivi peuvent �tre lues dans
.IR /proc/profile .
Vous pr�f�rerez probablement utiliser un outil comme readprofile.c
pour les examiner.
L'�criture dans
.I /proc/profile
effacera les compteurs.

.SS "`swap=N1,N2,N3,N4,N5,N6,N7,N8'"
Ceci permet de configurer les huit param�tres max_page_age, page_advance, 
page_decline, page_initial_age, age_cluster_fract, age_cluster_min,
pageout_weight, bufferout_weight qui contr�lent l'algorithme de swap
du noyau. A n'utiliser que par les d�veloppeurs du noyau.

.SS "`buff=N1,N2,N3,N4,N5,N6'"
Ceci permet de configurer les six param�tres max_buff_age, buff_advance,
buff_decline, buff_initial_age, bufferout_weight, buffermem_grace
qui contr�lent la gestion des buffers
du noyau. A n'utiliser que par les d�veloppeurs du noyau.


.SH "ARGUMENTS DE D�MARRAGE POUR DISQUES VIRTUELS"
(Uniquement si le noyau a �t� compil� avec l'option CONFIG_BLK_DEV_RAM.)
Il est g�n�ralement d�conseill� d'utiliser un disque virtuel
sous Linux. Le syst�me g�rera mieux la m�moire disponible tout seul.
N�anmoins, pendant le d�marrage, ou durant la cr�ation de disquettes
de d�marrage, il peut �tre utile de charger le contenu d'une disquette
sur un disque virtuel.
Il peut �galement arriver sur certain syst�mes que des modules particuliers
concernant les syst�mes de fichiers ou le mat�riel aient besoin d'�tre charg�s
avant l'acc�s au disque principal.

Sous Linux 1.3.48, la gestion des disques virtuels a �t� profondement modifi�e.
Auparavant la m�moire �tait allou�e de mani�re statique, avec un param�tre
`ramdisk=N' qui indiquait la taille.
(On pouvait �galement configurer la taille du disque directement dans l'image
du noyau � la compilation, ou avec 
.BR rdev (8).)
Actuellement, les disques virtuels utilisent les buffers caches, et grossissent
dynamiquement.
Pour obtenir plus d'information (par exemple comment utiliser
.BR rdev (8)
avec les nouveaux disques virtuels), consultez le fichier
.IR /usr/src/linux/Documentation/ramdisk.txt .

Il y a quatre param�tres, deux bool�ens et deux entiers.

.SS "`load_ramdisk=N'"
Si N=1, un disque virtuel est charg� en m�moire, si N=0 pas
de chargement (comportement par d�faut).

.SS "`prompt_ramdisk=N'"
Si N=1, demander l'insertion d'une disquette (comportement par d�faut)
Si N=0, ne rien demander (donc ce param�tre n'est jamais utilis�...)

.SS "`ramdisk_size=N' ou (obsol�te) `ramdisk=N'
Fixer la taille maximale du disque virtuel � N Ko. Par d�faut la valeur
est de 4096 Ko (4 Mo).

.SS "`ramdisk_start=N'"
Indiquer le num�ro de bloc de d�part (l'emplacement sur la disquette o�
d�marre le contenu du disque virtuel). Ceci est utile dans le cas
o� l'image du disque virtuel suit une image de noyau.

.SS "`noinitrd'"
(Uniquement si le noyau a �t� compil� avec les options CONFIG_BLK_DEV_RAM
et CONFIG_BLK_DEV_INITRD.)
On peut actuellement compiler le noyau pour qu'il utilise initrd.
Quand cette possibilit� est activ�e, le processus de d�marrage charge
le noyau et un disque virtuel initial. Puis le noyau convertit initrd
en un disque virtuel "normal" qui est mont� en lecture/�criture � la
racine. Ensuite /linuxrc est ex�cut�. A la suite de quoi le vrai
syst�me de fichiers est mont� � la racine, et le syst�me initrd
est d�plac� en /initrd. Finalement, la s�quence de d�marrage habituelle
(appel de /sbin/init) est ex�cut�e.

Pour une description d�taill�e des possibilit�s de initrd, voyez le
fichier
.IR /usr/src/linux/Documentation/initrd.txt .

L'option `noinitrd' indique au noyau que contrairement aux options avec
lesquelles il a �t� compil�, il ne doit pas effectuer les �tapes sus-mentionn�es,
mais au contraire laisser les donn�es de initrd sous
.IR /dev/initrd .
(Ce p�riph�rique ne peut �tre utilis� qu'une seule fois, les donn�es sont lib�r�es
d�s que le dernier processus les ayant utilis� a referm�
.IR /dev/initrd .)


.SH "ARGUMENTS DE D�MARRAGE POUR P�RIPH�RIQUES SCSI"

Notations g�n�rales pour cette section

.I iobase
-- Le premier port d'entr�e/sortie utilis� par l'h�te SCSI. Il est
indique en notation h�xad�cimale, habituellement dans l'intervalle
0x200 � 0x3ff.

.I irq
-- L'interruption mat�rielle pour laquelle la carte est configur�e.
Les valeurs possibles d�pendent de la carte en question, mais sont g�n�ralement
5, 7, 9, 10, 11, 12, et 15. Les autres valeurs sont plut�t utilis�es par des
p�riph�riques comme les disques IDE, les lecteurs de disquettes, les ports
s�rie, etc...

.I scsi-id
-- L'identifiant utilis� par l'adaptateur pour se distinguer sur le bus SCSI.
Peu d'adaptateurs permettent de modifier cette valeur, qui est plut�t fig�e en
interne. La valeur classique est 7 mais les cartes Seagate et Future Domain 
TMC-950 utilisent 6.

.I parity
-- Le fait que l'h�te SCSI attendent que le p�riph�rique lui fournisse ou non
une valeur de parit� pour toutes les informations. Un 1 valide le contr�le de
parit�, un 0 le d�sactive. Encore une fois, tous les adaptateurs ne supportent
pas la modification de ce comportement comme argument de d�marrage.

.SS "`max_scsi_luns=...'"

Un p�riph�rique SCSI peut contenir plusieurs `sous\-p�riph�riques' en lui\-m�me.
L'exemple courant est celui des nouveaux lecteurs de CD-ROM qui g�rent
plusieurs disques en m�me temps. Chaque CD est adress� par un num�ro d'unit�
logique, `Logical Unit Number' (LUN).
Mais la plupart des p�riph�riques SCSI, comme les disques durs, ou les lecteurs
de bande, n'ont qu'un seul sous\-p�riph�rique avec un LUN nul.

Certains p�riph�riques SCSI mal con�us ne peuvent pas �tre test�s sur plusieurs
LUN, aussi,  si la constante CONFIG_SCSI_MULTI_LUN n'est pas d�finie, les noyaux
r�cents n'examineront que le LUN z�ro.

Pour indiquer le nombre de LUN � examiner au d�marrage, on indiquera
`max_scsi_luns=n' comme argument, n �tant un nombre entre 1 et 8.
Pour �viter les ennuis d�crits ci\-dessus, on utilisera n=1 avec des
p�riph�riques � probl�mes.

.SS "Configuration des lecteurs de bande SCSI"

Certaines configurations au d�marrage des lecteurs de bandes SCSI peuvent �tre
effectu�es ainsi :
.IP
.BI st= buf_size[,write_threshold[,max_bufs]]
.LP
Les deux premiers nombres sont indiqu�s en Ko. La valeur par d�faut de
.I buf_size
est 32 Ko, et la taille maximum exag�r�e est 16 384 Ko.
Le nombre
.I write_threshold
repr�sente la valeur a partir de laquelle le buffer est effectivement �crit sur la
bande, par d�faut 30 Ko.  
Le nombre maximum de buffers varie avec le nombre de lecteur d�tect�s, et
vaut 2 par d�faut.
Un exemple d'utilisation serait :
.IP
st=32,30,2
.LP
Des d�tails complets se trouvent dans le fichier README.st, du r�pertoire
scsi des sources du noyau.

.SS "Configuration Adaptec aha151x, aha152x, aic6260, aic6360, SB16-SCSI"

Les num�ros aha se r�f�rent aux cartes, et les num�ros aic � la veritable
puce SCSI plac�e sur ces cartes, y compris la Soundblaster-16 SCSI.

Le code de d�tection pour ces h�tes SCSI recherche un BIOS install�, et si
aucun n'est pr�sent, la carte ne sera pas trouv�e. Alors il vous faudra utiliser
un argument de la forme :
.IP
.BI aha152x= iobase[,irq[,scsi-id[,reconnect[,parity]]]]
.LP
Si le driver a �t� compil� avec les options de d�bugging, une sixi�me valeur
peut sp�cifier le niveau de d�bugging.

Tous les param�tres sont identiques � ceux d�crits au d�but de cette section
et la valeur 
.I reconnect
permettra au p�riph�rique de se d�connecter/reconnecter si elle est non nulle.
Un exemple d'utilisation serait :
.IP
aha152x=0x340,11,7,1
.LP
Notez que tous les param�tres doivent �tre indiqu�s dans l'ordre, ce qui signifie
que pour sp�cifier une parit�, il faut �galement sp�cifier les valeurs de
iobase, irq, scsi-id et reconnect.

.SS "Configuration Adaptec aha154x"

Les cartes aha1542 disposent d'un contr�leur de disquettes i82077, mais pas les
cartes aha1540. Ce sont des cartes ma�tresses sur le bus, et ont un param�tre
indiquant leur ``gentillesse'' dans le partage du bus avec d'autres p�riph�riques.
Les arguments de d�marrage ressemblent �
.IP
.BI aha1542= iobase[,buson,busoff[,dmaspeed]]
.LP
Les valeurs acceptables de iobase sont habituellement 0x130, 0x134, 0x230, 0x234,
0x330, ou 0x334.  Des cartes clones peuvent proposer d'autres valeurs.

Les valeurs
.IR buson ", et " busoff
se r�f�rent au nombre de micro\-secondes pendant lesquelles la carte maitrise le bus
ISA. Les valeurs par d�faut sont 11 micro\-secondes on, et 4 micro\-secondes off, 
ainsi d'autres cartes (comme les cartes ethernet ISA LANCE) ont la possibilit� 
d'acc�der au bus ISA.

La valeur
.I dmaspeed
se raporte au d�bit (en Mo/sec) utilis� pour les transferts DMA (Direct Memory
Access). La valeur par d�faut est 5 Mo/sec. Des cartes r�centes vous permettent
de choisir cette valeur dans une configuration logicielle, les anciennes en
positionnant des cavaliers. On peut utiliser des valeurs jusqu'� 10 Mo/sec, �
condition que la carte m�re soit capable de les g�rer. Il faut exp�rimenter
prudemment pour les valeurs d�passant 5 Mo/sec.

.SS "Configuration Adaptec aha274x, aha284x, aic7xxx"

Ces cartes peuvent accepter un argument de la forme :
.IP
.BI aic7xxx= extended,no_reset
.LP
La valeur
.IR extended ,
si elle est non nulle, indique que la translation �tendue ([NDT] ??) est valid�e
pour les gros disques. La valeur
.IR no_reset ,
si elle est non nulle, indique que le driver ne doit pas r�initialiser le bus
SCSI lors du d�marrage de l'h�te.

.SS "Configuration des h�tes SCSI AdvanSys (`advansys=')"

Le pilote AdvanSys accepte jusqu'� quatre adresses d'entr�e/sortie qui
seront examin�es pour d�tecter une carte SCSI AdvanSys. Notez que ces
valeurs, si elles sont utilis�es ne modifient en rien la d�tection des
p�riph�riques EISA ou PCI. Elles ne concernent que les cartes ISA ou
VLB. De plus si le pilote a �t� compil� avec les options de debugging,
on peut configurer le niveau de d�bugging avec le param�tre
0xdeb[0-f]. Le niveau des messages de d�bugging est configur�
avec la valeur 0-f permettant ainsi d'acc�der � 16 niveaux de messages.

.SS "AM53C974"
.IP
.BI AM53C974= host-scsi-id,target-scsi-id,max-rate,max-offset
.LP

.SS "Configuration des h�tes SCSI BusLogic (`buslogic=')"

.IP
.BI BusLogic= N1,N2,N3,N4,N5,S1,S2,...
.LP
Pour une description d�taill�e des param�tres de ligne de commande
concernant les p�riph�riques BusLogic, consultez le fichier
.IR /usr/src/linux/drivers/scsi/BusLogic.c
(lignes 3149-3270 dans la version de noyau dont je dispose). Le texte
ci-dessous en est un extrait tr�s abr�g�.

Les param�tres N1-N5 sont des entiers, les param�tres S1,... des cha�nes
de caract�res. N1 correspond � l'adresse d'E/S ou l'adaptateur (Host Adapter)
est situ�. N2 est la taille de la file d'attente (Tagged Queue Depth)
pour les p�riph�riques qui supportent le `Tagged Queuing'.
N3 est le temps de d�marrage du bus (Bus Settle Time) en secondes. Il
s'agit de la dur�e d'attente entre un reset mat�riel d'un adaptateur
h�te qui d�clenche un reset du bus SCSI, et toute autre commande
SCSI.
N4 sont des options locales (pour un adaptateur h�te).
N5 sont des options globales (pour tous les adaptateurs h�tes).

Les cha�nes d'options sont utilis�es pour obtenir un contr�le sur
le `Tagged Queuing'
(TQ:Default, TQ:Enable, TQ:Disable, TQ:<Per-Target-Spec>), sur
l' Error Recovery (ER:Default, ER:HardReset, ER:BusDeviceReset,
ER:None, ER:<Per-Target-Spec>), et sur la d�tection de l'adaptateur
h�te (NoProbe, NoProbeISA, NoSortPCI).

.SS "Configuration EATA/DMA"
La liste par d�faut des ports d'entr�e/sortie � examiner peut �tre
modifi�e avec
.IP
.BI eata= iobase,iobase,... .
.LP


.SS "Configuration Future Domain TMC-8xx, TMC-950"

Si votre carte n'est pas d�tect�e au d�marrage du syst�me, vous devrez utiliser
un argument de boot de la forme :
.IP
.BI tmc8xx= mem_base,irq
.LP
La valeur
.I mem_base
�tant l'adresse utilis�e par la carte pour projeter ses ports d'entr�e/sortie en
m�moire. C'est g�n�ralement l'une des valeurs suivantes :
0xC8000, 0xCA000, 0xCC000, 0xCE000, 0xDC000, ou 0xDE000.

.SS "Configuration IN2000"
.IP
.BI in2000= S
.LP
ou S est une cha�ne d'�l�ments mots-cl�s[:valeur], s�par�s par
des virgules. Les mots-cl�s reconnus sont (certains n�cessitent
des valeurs) :
ioport:addr, noreset, nosync:x, period:ns, disconnect:x,
debug:x, proc:x. Pour des d�tails sur ces param�tres, voir
.IR /usr/src/linux/drivers/scsi/in2000.c .

.SS "Configuration NCR5380 et NCR53C400"

L'argument de d�marrage est de la forme
.IP
.BI ncr5380= iobase,irq,dma
.LP
ou
.IP
.BI ncr53c400= iobase,irq
.LP
Si la carte n'utilise pas les interruptions, une valeur d'IRQ de 255 (0xff)
permettra de les d�sactiver. Une valeur IRQ de 254 r�clame une autod�tection.
On trouvera plus de d�tails dans le fichier
.IR /usr/src/linux/drivers/scsi/README.g_NCR5380 .

.SS "Configuration NCR53C8xx"
.IP
.BI ncr53c8xx= S
.LP
o� S est une cha�ne d'�l�ments mots-cl�s:valeur, s�par�s par
des virgules. Les mots-cl�s reconnus sont :
mpar (master_parity), spar (scsi_parity),
disc (disconnection), specf (special_features), ultra (ultra_scsi),
fsn (force_sync_nego), tags (default_tags), sync (default_sync),
verb (verbose), debug (debug), burst (burst_max).
Pour des d�tails sur les valeurs correspondantes, voir
.IR /usr/src/linux/drivers/scsi/ncr53c8xx.c .

.SS "Configuration NCR53c406a"
.IP
.BI ncr53c406a= iobase[,irq[,fastpio]]
.LP
Utiliser irq = 0 pour un fonctionnement sans interruption.
Fixer fastpio � 1 pour un mode pio rapide, et � 0 pour un mode lent.

.SS "Configuration IOMEGA PPA3"
.IP
.BI ppa= iobase[,speed_high[,speed_low[,nybble]]]
.LP
Ici, iobase est l'adresse du port parall�le (par d�faut 0x378),
speed_high est le d�lai du port en phase de donn�es, indiqu� en
micro-secondes (par d�faut 1), speed_low est le d�lai du port
dans les autres cas (par d�faut 6 micro-secondes).
nybble est un bool�en fixant le mode nybble (4-bits), faux par
d�faut.
Voir aussi
.IR /usr/src/linux/drivers/scsi/README.ppa .


.SS "Configuraton Pro Audio Spectrum"

La PAS16 utilise une puce SCSI NC5380, et les mod�les r�cents permettent une
configuration de la carte sans avoir recours aux cavaliers. L'argument de
d�marrage est de la forme :
.IP
.BI pas16= iobase,irq
.LP
La seule nouveaut� est que l'on peut indiquer la valeur 255 pour l'IRQ, ce qui
configure le driver pour un fonctionnement sans interruptions, au prix d'une
d�gradation des performances. La valeur usuelle pour iobase est 0x388.

.SS "Configuration Seagate ST-0x"

Si votre carte n'est pas d�tect�e au boot, vous devrez utiliser un argument de
d�marrage de la forme :
.IP
.BI st0x= mem_base,irq
.LP
La valeur
.I mem_base
�tant l'adresse utilis�e par la carte pour projeter ses ports d'entr�e/sortie en
m�moire. C'est g�n�ralement l'une des valeurs suivantes : 0xC8000, 0xCA000, 
0xCC000, 0xCE000, 0xDC000, ou 0xDE000.

.SS "Configuration Trantor T128"

Ces cartes, bas�es �galement sur une puce NCR5380, acceptent les options suivantes :
.IP
.BI t128= mem_base,irq
.LP
Les valeurs acceptables de
.I mem_base
sont : 0xCC000, 0xC8000, 0xDC000, 0xD8000.

.SS "Configuration UltraStor 14F/34F"

La liste par d�faut des ports d'entr�e/sortie � examiner peut �tre
modifi�e avec
.IP
.BI eata= iobase,iobase,... .
.LP

.SS "Configuration WD7000"
.IP
.BI wd7000= irq,dma,iobase
.LP

.SS "Configuration du contr�leur SCSI Commodore Amiga A2091/590"
.IP
.BI wd33c93= S
.LP
ou S est une cha�ne d'options s�par�es par des virgules. Les options
reconnues sont :
nosync:bitmask, nodma:x, period:ns, disconnect:x, debug:x,
clock:x, next. Pour plus de details, voir
.IR /usr/src/linux/drivers/scsi/wd33c93.c .


.SH "DISQUES DURS"

.SS "param�tres des disques IDE et des lecteurs CD-ROM"

Le driver IDE accepte plusieurs param�tres, principalement pour indiquer la 
g�om�trie du disque avec des contr�leurs obsol�tes.
Les sp�cifications du disque sont indiqu�es en utilisant `hdX=' 
avec X dans l'intervalle `a'-`h'.

Les options communes � plusieurs disques sont indiqu�es avec le pr�fixe `hd='.
Notez que l'utilisation d'un pr�fixe sp�cifique � un disque avec une option
non sp�cifique marchera �galement comme pr�vu.

Notez encore que `hd=' peut �tre utilis� pour faire r�f�rence au disque suivant,
non sp�cifi�, dans la s�quence (a, ..., h).  
Les options `hd=' sont pr�sent�es bri�vement ci\-dessous, regardez le fichier
README.ide dans linux/drivers/block pour plus de d�tails.

.SS "Les options `hd=cyls,heads,sects[,wpcom[,irq]]'"

Ces options sont utilis�es pour indiquer la g�ometrie physique du disque.
Seules les trois premi�res valeurs sont n�cessaires. Les nombres de 
cylindres/t�tes/secteurs seront ceux utilis�s par fdisk.
La valeur de compensation en �criture (write precompensation wpcom) est ignor�e
pour les disques IDE. L'IRQ indiqu�e sera utilis�e avec le contr�leur du disque
dur, et n'est donc pas r�ellement sp�cifique au disque.

.SS "L'option `hd=serialize'"

L'interface double IDE CMD-640 est mal con�ue, en ceci que lorsqu'un disque sur
la seconde interface est utilis� simultan�ment au disque sur la premi�re interface,
les donn�es seront corrompues. Utiliser cette option indique au driver de s'assurer
que les deux disques ne sont jamais utilis�s en m�me temps.

.SS "L'option `hd=dtc2278'"

Cette option indique au driver que vous avez une interface IDE DTC-2278D.
Le driver essaiera alors d'utiliser des op�rations sp�cifiques DTC, afin de valider
la seconde interface, et d'obtenir des transferts rapides.

.SS "L'option `hd=noprobe'"

Ne pas examiner ce disque. Par exemple
.IP
hdb=noprobe hdb=1166,7,17
.LP
va d�sactiver la recherche, mais indique quand m�me les param�tres g�ometriques du
disque, ainsi il sera reconnu comme p�riph�rique bloc valide, et pourra donc �tre
utilis�.

.SS "L'option `hd=nowerr'"

Certains disques ont apparament le bit WRERR_STAT positionn� en permanence. Ceci
autorise le driver � ignorer ce bit.

.SS "L'option `hd=cdrom'"

Ceci indique au driver IDE qu'il y a un lecteur de CD-ROM compatible ATAPI
attach� � la place d'un disque dur normal. Dans la plupart des cas, le CD-ROM
est identifi� automatiquement, mais � d�faut cette option peut vous aider.

.SS "Options du driver Standard ST-506 (`hd=')"

Le driver Standard peut accepter des arguments concernant la geom�trie des
disques similaires � ceux du driver IDE. Notez cependant qu'il n'attendra
que 3 valeurs (cylindres/t�tes/secteurs) et tout ce qui suivra sera ignor�
silencieusement.
De plus il n'accepte que l'option `hd=' en argument, `hda=' et autres ne seront
pas valides. Le format est le suivant :
.IP
hd=cylindres,t�tes,secteurs
.LP
Si deux disques sont install�s, on r�p�te une seconde fois l'argument, avec les
param�tres du deuxi�me disque.

.SS "Options du driver XT(`xd=')"

Si vous avez la malchance d'utiliser encore ces vieilles cartes 8 bits qui 
transf�rent les donn�es avec une vitesse ph�nomenale de 125 Ko/s voici des
informations qui vous concernent.
Si la carte n'est pas reconnue, il faut utiliser un argument de boot de la forme :
.IP
xd=type,irq,iobase,dma_chan
.LP
La valeur type indique le fabricant de la carte ainsi  : 
0=g�n�rique, 1=DTC, 2,3,4=Western Digital, 5,6,7=Seagate, 8=OMTI. 
La seule diff�rence parmi les diff�rents types du m�me fabricant est la cha�ne de
caract�res utilis�e pour la d�tection du BIOS, mais qui n'est donc pas utilis�e si
le type est indiqu� explicitement.

La fonction xd_setup() ne v�rifie pas les valeurs, et suppose que vous avez bien
saisi les quatre. Ne la d�cevez pas ! Voici un exemple d'utilisation pour un 
contr�leur WD1002 avec un BIOS d�sactiv� en utilisant le param�tre de contr�leur
XT `default' :
.IP
xd=2,5,0x320,3
.LP

.SS "Disques amovibles Syquest's EZ*"
.IP
.BI ez= iobase[,irq[,rep[,nybble]]]
.LP

.SH "P�riph�riques bus IBM MCA"
Voir �galement
.IR /usr/src/linux/Documentation/mca.txt .

.SS "Disques durs ESDI PS/2"
Il est possible d'indiquer la g�ometrie d�sir�e durant le
d�marrage :
.IP
.BI ed= cyls,tetes,secteurs.
.LP
Pour un ThinkPad-720, ajoutez l'option
.IP
.BR tp720=1 .
.LP

.SS "Configuration de sous-syst�mes SCSI IBM Microchannel"
.IP
.BI ibmmcascsi= N
.LP
ou N est le \fIpun\fP (ID SCSI) du sous-syst�me.

.SH "CD-ROMs (Non-SCSI/ATAPI/IDE)"

.SS "L'Interface Aztech"

La syntaxe pour ce type de carte est :
.IP
aztcd=iobase[,magic_number]
.LP
Si l'on fournit un num�ro magique valant 0x79 alors le driver d�marrera quelque
soit la version du mat�riel, m�me inconnue. Toutes les autres valeurs sont
ignor�es.

.SS "CDROM `backpack' MicroSolutions"
Syntaxe :
.IP
bpcd=iobase
.LP

.SS "l'Interface Sony CDU-31A and CDU-33A"

Cette interface CD-ROM est pr�sente sur certaines cartes sonores Pro Audio 
Spectrum et sur d'autres cartes fournies par Sony.  La syntaxe est la suivante :
.IP
cdu31a=iobase,[irq[,is_pas_card]]
.LP
Fournir une valeur d'IRQ nulle indique au driver que les interruptions mat�rielles
ne sont pas support�es (comme sur certaines cartes PAS). Si votre carte supporte
les interruptions, vous devez les utiliser car cela r�duit grandement l'utilisation
du CPU par le driver.

La valeur de
.I is_pas_card
doit �tre `PAS' si l'on utilise une carte Pro Audio Spectrum, et rien sinon.

.SS "L'interface Sony CDU-535"

La syntaxe de cette interface CD-ROM est la suivante :
.IP
sonycd535=iobase[,irq]
.LP
Un z�ro peut �tre utilis� comme iobase en tant que valeur fictive si l'on veut
seulement indiquer la valeur d'IRQ.

.SS "L'Interface GoldStar"

La syntaxe pour cette interface est :
.IP
gscd=iobase
.LP

.SS "L'interface ISP16"
Syntaxe :
.IP
isp16=[iobase[,irq[,dma[,type]]]]
.LP
(trois entiers et une cha�ne). Si le type indique est `noisp16',
l'interface ne sera pas configur�e. Sinon les autres types
possibles sont :
`Sanyo", `Sony', `Panasonic' et `Mitsumi'.

.SS "L'Interface Mitsumi Standard"

La syntaxe pour cette interface CD-ROM est :
.IP
mcd=iobase,[irq[,wait_value]]
.LP
La valeur
.I wait_value
est utilis�e comme d�lai interne pour les personnes qui ont des probl�mes avec
leur lecteur, et est impl�ment� ou non en fonction d'une directive #define � la
compilation.
Le Mitsumi FX400 est un lecteur CD-ROM IDE/ATAPI et n'utilise pas le driver mcd.

.SS "L'Interface Mitsumi XA/MultiSession"

Il s'agit du m�me mat�riel que le pr�c�dent, mais le pilote de p�riph�rique
a des possibilit�s �tendues.
Syntaxe:
.IP
mcdx=iobase[,irq]
.LP

.SS "L'Interface Optics Storage"

La syntaxe pour ce type de carte est :
.IP
optcd=iobase
.LP

.SS "L'Interface Phillips CM206"

La syntaxe pour ce type de carte est :
.IP
cm206=[iobase][,irq]
.LP

Le driver suppose que les nombres entre 3 et 11 sont des valeurs d'IRQ, et
ceux entre 0x300 et 0x370 des ports d'entr�es/sorties. Ainsi on peut
sp�cifier une seule valeur ou les deux, dans un ordre quelconque. Il accepte
�galement  `cm206=auto' pour valider l'autod�tection.

.SS "L'Interface Sanyo"

La syntaxe pour ce type de carte est :
.IP
sjcd=iobase[,irq[,dma_channel]]
.LP

.SS "L'Interace SoundBlaster Pro"

La syntaxe pour ce type de carte est :
.IP
sbpcd=iobase,type
.LP
o� type est l'une des cha�nes suivantes (respecter majuscules/minuscules) :
`SoundBlaster', `LaserMate', ou `SPEA'.  La valeur pour iobase est celle de
l'interface CD-ROM, et non pas celle de la partie son de la carte.

.SH "P�RIPH�RIQUES ETHERNET"

Chaque p�riph�rique utilise des param�tres sp�cifiques, mais ils partagent tous
au moins une valeur d'IRQ, une base d'entr�e/Sortie et un nom. Dans sa forme la
plus g�n�rique la ligne d'argument est la suivante :
.IP
ether=irq,iobase[,parm_1[,...parm_8]],nom
.LP
le premier argument non\-num�rique est consid�r� comme le nom. La valeur de 
parm_n (si elle existe) a une signification diff�rente pour chacun des drivers.
Habituellemement les valeurs parm_n sont utilis�es pour indiquer des options comme
l'adresse d'une m�moire partag�e, la s�l�ction d'interface, le canal DMA, etc...

L'utilisation la plus courante de ce param�tre est de forcer la d�tection d'une
seconde carte ethernet, car l'attitude par d�faut consiste a n'en d�tecter qu'une
seule. Ceci peut �tre effectu� simplement avec :
.IP
ether=0,0,eth1
.LP
Notez que les valeurs nulles pour irq et iobase dans l'exemple pr�c�dent indiquent
au driver d'effectuer l'auto\-d�tection.

Le Ethernet\-HowTo contient une documentation tr�s compl�te sur l'utilisation de
plusieurs cartes, et sur les valeurs des param_n sp�cifiques aux cartes ou drivers.
Les lecteurs int�ress�s se r�f�reront � la section traitant de leur carte dans ce
document.

.SH "LES LECTEURS DE DISQUETTES"

Il existe de nombreuses options pour le driver de lecteurs de disquettes, et elles
sont list�es dans le fichier README.fd du repertoire linux/drivers/block. 
Les informations suivantes sont extraites de ce fichier.

.SS "floppy=mask,allowed_drive_mask"

Utiliser la valeur mask comme masque binaire des lecteurs valides. Par d�faut,
seules les unit�s 0 et 1 de chaque contr�leurs de disquettes sont valides, car
certains p�riph�riques non\-standard (cartes m�res ASUS PCI) bloquent
le clavier quand on acc�de aux unit�s 2 ou 3. Cette option est quelque peu obsol�te
avec la configuration cmos.

.SS "floppy=all_drives"

Valide tous les lecteurs. Utilisez ceci si vous disposez de plus de deux lecteurs
connect�s sur un m�me controleur.

.SS "floppy=asus_pci"

Ne valide que les unit�s 0 et 1 (option par d�faut).

.SS "floppy=daring"

indique au driver que le contr�leur a un comportement correct. Ceci permet
des op�rations plus efficaces et plus rapides, mais peut �chouer avec certains 
contr�leurs.

.SS "floppy=0,daring"

indique au driver que le contr�leur doit �tre utilis� avec m�fiance.

.SS "floppy=one_fdc"

indique au driver que vous n'avez qu'un seul contr�leur (attitude par d�faut).

.SS "floppy=two_fdc or floppy=adresse,two_fdc"

indique au driver que vous disposez de deux contr�leurs. Le second est suppos� se
trouver � l'adresse indiqu�e. Si l'adresse est absente, on suppose qu'elle vaut
0x370.

.SS "floppy=thinkpad"

indique au driver que vous avez un Thinkpad. Les Thinkpads utilisent une convention
invers�e pour le changement de disques.

.SS "floppy=0,thinkpad"

indique au driver que vous n'avez pas de Thinkpad. 

.SS "floppy=drive,type,cmos"

fixe le type cmos du lecteur, et valide le lecteur. Ceci est utile si
vous avez plus de deux lecteurs de disquettes (seulement deux sont indiqu�s dans
la configuration cmos), ou si votre BIOS utilise un type de m�moire cmos 
non\-standard. Indiquer CMOS � 0 pour les deux premiers disques (d�faut), fera
lire la m�moire cmos par le driver pour ces deux disques.

.SS "floppy=unexpected_interrupts"

Afficher un message d'avertissement si une interruption inattendue est re�ue
(comportement par d�faut).

.SS "floppy=no_unexpected_interrupts or floppy=L40SX"

Ne pas afficher de message d'avertissement si une interruption inattendue est 
re�ue. Ceci est n�cessaire sur les laptops IBM L40SX dans certains modes vid�os.
(Il semble y avoir une interaction entre la vid�o et les disquettes. Les 
interruptions inattendues n'affectent que les performances et peuvent �tre
ignor�es en toute s�curit�).

.SH "LE CONTROLEUR SON"

Le driver sonore ne peut accepter que des arguments pour surcharger les valeurs
d�fini�s � la compilation. Ceci n'est pas recommand� car il est assez complexe.
Les options sont d�crites dans le fichier Readme.Linux du r�pertoire 
linux/drivers/sound. Il accepte des arguments de boot de la forme :
.IP
sound=device1[,device2[,device3...[,device10]]]
.LP
o� chaque valeur de deviceN utilise le format 0xTaaaId, avec :

T - Type de p�riph�rique : 1=FM, 2=SB, 3=PAS, 4=GUS, 5=MPU401, 6=SB16,
7=SB16-MPU401

aaa - Adresse d'entr�e/sortie en h�xad�cimal

I - Interruption en h�xad�cimal (10=A, 11=B, ...)

d - Canal DMA

Comme vous le voyez c'est assez compliqu�, et il vaut mieux compiler un noyau avec
ses propres valeurs. L'utilisation de l'argument de d�marrage `sound=0' d�sactivera
totalement le driver sonore.


.SH "DRIVERS ISDN"

.SS "Le driver ISDN ICN"
Syntaxe :
.IP
icn=iobase,membase,icn_id1,icn_id2
.LP
ou icn_id1,icn_id2 sont deux cha�nes permettant d'identifier
la carte dans les messages du noyau.

.SS "Le driver ISDN PCBIT"
Syntaxe :
.IP 
pcbit=membase1,irq1[,membase2,irq2]
.LP
ou  membaseN est l'adresse de depart de la m�moire partag�e de la Ni�me
carte, et irqN est la configuration d'interruption de la Ni�me carte.
Par d�faut IRQ vaut 5 et membase 0xD0000.

.SS "Le driver ISDN Teles"
Syntaxe :
.IP
teles=iobase,irq,membase,protocol,teles_id
.LP
ou  iobase est l'adresse du port d'entr�e/sortie de la carte, membase est
l'adresse de d�part de la m�moire partag�e, irq le canal d'interruption
utilis� par la carte, et teles_id un identificateur ASCII unique.

.SH "DRIVERS DE PORT SERIE"

.SS "Le driver RISCom/8 Multiport Serial(`riscom8=')"
Syntaxe :
.IP
riscom=iobase1[,iobase2[,iobase3[,iobase4]]]
.LP
Plus de d�tails sont disponibles dans
.IR /usr/src/linux/Documentation/riscom8.txt .

.SS "Le driver DigiBoard (`digi=')"

Si l'on utilise cette option, elle doit avoir exactement six param�tres.
Syntaxe :
.IP
digi=status,type,altpin,numports,iobase,membase
.LP
Les param�tres peuvent �tre fournis sous forme d'entiers ou
de cha�nes. Si l'on utilise des cha�nes, iobase et membase
doivent �tre indiqu�s en h�xad�cimal.
Les argument entiers sont, dans l'ordre :
status (Enable(1) activer ou Disable(0) d�sactiver la carte),
type (PC/Xi(0), PC/Xe(1), PC/Xeve(2), PC/Xem(3)),
altpin (Enable(1) activer ou Disable(0) d�sactiver la seconde configuration des broches),
numports (nombre de ports sur la carte),
iobase (Port d'entr�e/sortie de la carte (en h�xa)),
membase (Adresse de base de la fen�tre m�moire (en h�xa)).
Ainsi, les deux cha�nes d'arguments suivantes sont �quivalentes :
.IP
digi=E,PC/Xi,D,16,200,D0000
.br
digi=1,0,0,16,0x200,851968
.LP
Plus de d�tails sont disponibles dans
.IR /usr/src/linux/Documentation/digiboard.txt .

.SS "Le driver Baycom Serial/Parallel Radio Modem"
Syntaxe :
.IP
baycom=iobase,irq,modem
.LP
Il y a exactement 3 param�tres. Si vous avez plusieurs cartes,
utilisez plusieurs commandes `baycom='.
Le param�tre modem est une cha�ne prenant l'une des valeurs suivantes
ser12, ser12*, par96, par96*. Ici * indique la gestion logicielle
du DCD doit �tre activ�e, et ser12/par96 correspond au type de modem
support�.
Pour plus de d�tails, consultez
.IR /usr/src/linux/drivers/net/README.baycom .

.SS "Le driver Soundcard radio modem"
Syntaxe :
.IP
soundmodem=iobase,irq,dma[,dma2[,serio[,pario]]],0,mode
.LP
Tous les param�tres sont des entiers, sauf les deux derniers.
La valeur 0 est n�cessaire pour �viter un bug dans le code de d�marrage.
Le param�tre `mode' est une cha�ne avec la syntaxe hw:modem,
ou hw correspond � sbc, wss, ou wssfdx et modem correspond �
afsk1200, ou fsk9600.

.SH "PILOTE D'IMPRIMANTE"

.SS "`lp='"
Dans les noyaux plus r�cents que le 1.3.75, on peut indiquer au pilote
d'imprimante les ports � utiliser et ceux � ne pas utiliser. Ceci permet
d'�viter que le pilote n'examine tous les ports, afin que d'autres
pilotes (PLIP, PPA) les utilisent.

Le format de l'argument, est une suite de paires (adresse entr�e/sortie,
irq). Par exemple  lp=0x3bc,0,0x378,7 permet d'utiliser le port 0x3bc
sans IRQ (polling), et utilisera l'irq 7 pour le port 0x378. Le port
0x278 (s'il existe) ne sera pas examin� car l'autod�tection n'a lieu
qu'en l'absence d'argument `lp='. Pour d�sactiver compl�tement le pilote
d'imprimante, utilisez lp=0.

.SS "Driver WDT500/501"
Syntaxe :
.IP
wdt=io,irq
.LP

.SH "DRIVERS SOURIS"

.SS "`bmouse=irq'"

Le driver busmouse n'accepte qu'un seul param�tre, la valeur d'IRQ mat�rielle
� utiliser.

.SS "`msmouse=irq'"

Ceci est exactement la m�me chose pour le driver msmouse.

.SS "souris ATARI"
.LP
atamouse=threshold[,y-threshold]
.IP
Si un seul argument est fourni, il sera utilis� � la fois pour les seuils
x-threshol et y-threshold. Sinon, le premier argument est x-threshold et
le second  y-threshold. Ces valeurs doivent �tre dans l'intervalle 1 �
20 inclus. La valeur par d�faut est 2.

.SH "P�RIPH�RIQUES VID�O"

.SS "`no-scroll'"

Cette option indique au pilote de console de ne pas utiliser de
d�filement mat�riel (quand le d�filement est g�r� en d�pla�ant
l'adresse de l'�cran dans la m�moire video sans d�placer les
donn�es). Ceci est n�cessaire pour certaines machines Braille.

.SH AUTHEURS
Linus Torvalds (et de nombreux autres)

.SH "VOIR AUSSI"
klogd(8), lilo.conf(5), lilo(8), mount(8), rdev(8)

Cette page de manuel a �t� con�ue � partir du Boot-Parameter-HOWTO version 1.0.1
�crit par Paul Gortmaker. Des compl�ments d'information seront donc trouv�s dans
ce document (ou une version plus r�cente).
Une source d'information � jour est :
.IR /usr/src/linux/Documentation/kernel-parameters.txt .
.SH TRADUCTION
Christophe Blaess, 1997.