File: ddp.7

package info (click to toggle)
manpages-fr 0.9.3-1
  • links: PTS
  • area: main
  • in suites: woody
  • size: 7,052 kB
  • ctags: 4
  • sloc: makefile: 58; sh: 8
file content (243 lines) | stat: -rw-r--r-- 6,824 bytes parent folder | download | duplicates (2)
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
.\" This man page is Copyright (C) 1998 Alan Cox.
.\" Permission is granted to distribute possibly modified copies
.\" of this page provided the header is included verbatim,
.\" and in case of nontrivial modification author and date
.\" of the modification is added to the header.
.\" $Id: ddp.7,v 1.3 1999/05/13 11:33:22 freitag Exp $
.\" Traduction 04/01/2000 par Christophe Blaess (ccb@club-internet.fr)
.\" LDP-man_pages 1.28
.TH DDP 7 "4 Janvier 2000" Linux "Manuel de l'administrateur Linux"
.SH NOM
ddp \- Impl�mentation Linux du protocole AppleTalk.
.SH SYNOPSIS
.B #include <sys/socket.h>
.br
.B #include <netatalk/at.h> 
.sp
.IB ddp_socket " = socket(PF_APPLETALK, SOCK_DGRAM, 0);"
.br 
.IB raw_socket " = socket(PF_APPLETALK, SOCK_RAW, " protocole ");"
.SH DESCRIPTION 
Linux impl�mente le protocole AppleTalk d�crit dans le document
.IR "Inside Appletalk" .
Seuls le niveau DDP et l'AARP sont pr�sents dans le noyau, ils sont
con�us pour �tre utilis�s via les biblioth�ques du protocole
.BR netatalk .
Cette page documente l'interface pour ceux qui ont envie (ou besoin)
d'utiliser directement le niveau DDP.
.PP
La communication entre Appletalk et le programme utilisateur fonctionne
en utilisant une interface compatible avec les sockets BSD. Pour plus
d'information sur ces derni�res, voir
.BR socket (7). 
.PP
Une socket AppleTalk est cr��e en appelant la fonction
.BR socket (2) 
avec un argument 
.B PF_APPLETALK
en famille de socket. Les types valides sont
.B SOCK_DGRAM
pour ouvrir une socket
.B ddp 
ou 
.B SOCK_RAW
pour ouvrir une socket
.BR raw . 
Dans ce cas le troisi�me argument indique le protocole
pour envoyer ou recevoir des donn�es. Pour le type
.B SOCK_RAW 
il faut indiquer
.BR ATPROTO_DDP .
.PP
Les sockets Raw peuvent seulement �tre ouvertes par un processus ayant UID effectif nul ou
ayant la capacit�
.BR CAP_NET_RAW .
.SH "FORMAT D'ADRESSE"
Une soket AppleTalk est d�finie comme la combinaison d'un num�ro de r�seau, d'un
num�ro de noeur et d'un num�ro de port.
.PP
.RS
.nf
.ta 4n 20n 32n
struct at_addr {
    u_short    s_net;
    u_char     s_node;
};

struct sockaddr_atalk {
    sa_family_t     sat_family; /* Famille d'adresse */
    u_char          sat_port;   /* Port              */
    struct at_addr  sat_addr;   /* noeud / r�seau    */
};
.ta
.fi
.RE 
.PP
.I sat_family
doit toujours �tre rempli avec
.B AF_APPLETALK. 
.I sat_port
contient le num�ro de port. Les num�ros inf�rieurs � 129 sont
r�serv�s. Seuls les processus ayant un UID effectif nul ou
la capacit�
.B CAP_NET_BIND_SERVICE 
peut appeler
.BR bind (2)
sur ces sockets.
.I sat_addr 
est l'adresse de l'h�te.
Le membre
.I net
de la structure
.B at_addr
contient le num�ro de r�seau dans l'ordre des octets du r�seau.
La valeur
.B AT_ANYNET 
est g�n�rique et correspond aussi �
\(lqce r�seau\(rq.
Le membre
.I node
de la structure
.B at_addr
contient le num�ro d'h�te. La valeur
.B AT_ANYNODE 
est g�n�rique, et correspond aussi �
\(lqcet h�te\(rq. La valeur
.B ATADDR_BCAST 
est une adresse broadcast locale.
.\" XXX this doesn't make sense [johnl]
.SH "OPTIONS DES SOCKETS"
Il n'y a pas d'options sp�cifiques au protocole sur les sockets.
.SH SYSCTLS
Il y a une interface sysctls pour configurer certains param�tres AppleTalk globaux.
On peut y acc�der en lisant ou �crivant les fichiers
.B /proc/sys/net/atalk/* 
ou en utilisant l'appel-syst�me
.BR sysctl (2).
.TP
.B aarp-expiry-time
L'intervalle de temps (en secondes) avant qu'une entr�e du cache AARP expire.
.TP
.B aarp-resolve-time
L'intervalle de temps (en secondes) avant qu'une entr�e du cache AARP soit r�solue.
.TP
.B aarp-retransmit-limit
Le nombre de retransmissions d'une demande AARP avant de d�clarer le noeud mort.
.TP
.B aarp-tick-time
La p�riode (en secondes) de la temporisation dirigeant l'AARP.
.PP
Les valeurs par d�faut correspondent aux sp�cifications et ne doivent
normalement pas �tre modifi�es.

.SH IOCTLS
Toutes les ioctls d�crites dans la page
.BR socket (7) 
s'appliquent au ddp.

.\" XXX Add a chapter about multicasting

.SH NOTES
Soyez tr�s prudents avec l'option
.BR SO_BROADCAST ,
elle n'est pas privil�gi�e sous Linux. Il est facile de surcharger le r�seau
en �crivant sans faire attention vers des adresses broadcast.
.SH VERSIONS
Appletalk est support� par Linux 2.0 et ult�rieurs. L'interface
.B sysctl 
est nouvelle dans Linux 2.2.
.SH ERREURS
.\" XXX document all errors. We should really fix the kernels to give more uniform
.\"     error returns (ENOMEM vs ENOBUFS, EPERM vs EACCES etc.)  
.TP
.B ENOTCONN
L'op�ration n'est d�finie que sur une socket connect�e et ce n'�tait pas le cas.
.TP
.B EINVAL
Argument invalide.
.TP
.B EMSGSIZE 
Le datagramme est plus grand que le MTU DDP.
.TP
.B EACCES
L'utilisateur a essay� d'ex�cuter une op�ration sans avoir les permissions ad�quates.
Ceci inclut l'envoi vers une adresse broadcast sans avoir l'attribut correspondant,
ou la tentative d'utilisation de port r�serv� sans UID effectif nul et sans la
capacit�
.BR CAP_NET_BIND_SERVICE . 
.TP
.B EADDRINUSE
L'adresse est d�j� utilis�.
.TP
.BR ENOMEM " et " ENOBUFS
Pas assez de m�moire
.TP
.BR ENOPROTOOPT "  " EOPNOTSUPP
Option invalide.
.TP
.B EPERM
L'utilisateur n'a pas les permissions n�cessaires.
.TP
.B EADDRNOTAVAIL
On a demand� une interface inexistante, ou l'adresse d'�mission r�clam�e
n'est pas locale.
.TP
.B EAGAIN
L'op�ration bloquerait alors que la socket est non-bloquante.
.TP
.B ESOCKTNOSUPPORT
La socket n'est pas configur� ou on a demand� un type inconnu.
.TP
.B EISCONN
On appelle
.BR connect (2)
sur une socket d�j� connect�e.
.TP
.B EALREADY
Une connexion est d�j� en cours sur la socket non-bloquante.
.TP
.B ECONNABORTED
Une connexion a �t� referm�e pendant la dur�e de
.BR accept (2). 
.TP
.B EPIPE
La connexion a �t� ferm�e par l'interlocuteur.
.TP
.B ENOENT
.B SIOCGSTAMP 
a �t� appel�e sur une socket o� aucun paquet n'est arriv�.
.TP
.B EHOSTUNREACH
Aucune entr�e dans la table de routage ne correspond � l'adresse
de destination.
.TP
.B ENODEV 
P�riph�rique r�seau non disponible ou incapable d'envoyer en IP.
.TP
.B ENOPKG 
Un sous-syst�me du noyau n'est pas configur�.
.SH COMPATIBILIT�
L'interface socket AppleTalk de base est compatible avec
.B netatalk 
sur les syst�mes d�riv�s de BSD. Plusieurs syst�mes BSD peuvent
�chouer � v�rifier
.B SO_BROADCAST
lorsqu'ils envoient des trames broadcast. Ceci peut poser des
probl�mes de compatibilit�.
.PP
Le mode socket
.B raw
est sp�cifique � Linux et existe pour supporter le paquetage
CAP et les outils de supervision AppleTalk plus facilement.
.SH BOGUES
Il y a trop de valeurs d'erreurs incoh�rentes.
.PP
Les ioctls utilis�es pour configurer les tables de routage, les p�rip�riques,
et les tables AARP ne sont pas d�crites encore.
.SH "VOIR AUSSI"
.BR sendmsg (2), 
.BR recvmsg (2), 
.BR socket (7)
.SH TRADUCTION
Christophe Blaess, 2000.